La Bohême : pleine d’émotion

Par Mark Homsany

C’est le 20 avril 2018. Le printemps commence enfin à se lasser de son allure hivernale et le Trio Fibonacci présente son dernier concert de la saison, Bohemia. Dans ce concert-hommage à la Bohême qui fait désormais partie de la République tchèque, le Trio présente trois compositeurs du XIXe siècle représentatifs de la région : Zdenek Fibich, Antonin Dvorak et Bedrich Smetana.

Le concert débute par Trio en fa mineur op. posth. de Zdenek Fibich.

« Fibich est méconnu, car sa musique est une synthèse de la musique tchèque et germanique. Son père était tchèque et sa mère, austro-allemande. Il n’a pas fait partie du mouvement patriotique tchèque », dit Julie-Anne Derome.

Elle commence la pièce par des coups d’archet violents et dramatiques. Plus tard, Gabriel Prynn double les phrases lyriques du violon à l’aide son violoncelle. À certains moments, la pièce passe d’un ton amer à un ton plaintif. Elle se termine par un mouvement rapide et dramatique. En raison de son élégance, ses mélodies lyriques et sa précision, ce trio de Fibich aurait pu passer pour une pièce romantique allemande ou autrichienne. Le Trio Fibonacci a su faire ressortir les diverses influences ethniques de la pièce. Prestation réussie.

Le Trio Fibonacci poursuit avec Trio no° 4 Dumky d’Antonin Dvorak. « Cette pièce est la dernière que Dvorak a écrite avant de déménager aux États-Unis », nous rappelle Prynn. Il poursuit :

« Le nom Dumky fait sourire, mais ce mot vient de Dumka qui est une musique folklorique. C’est une musique triste jouée par des gens opprimés ».

Prynn exprime avec son violoncelle tout le désarroi qu’auraient pu ressentir les auteurs des Dumkas. Soudainement, la pièce prend un ton allègre. Prynn a dit dans une vidéo que Dumky lui rappelle la musique gitane. Steven Massicotte confirme l’impression du violoncelliste avec une partie rythmique au piano. Il simule une « pompe manouche », un accompagnement utilisé par les guitaristes de jazz gitan de la France et la Belgique comme Django Reinhardt mais également présent dans la musique gitane de l’Europe centrale. Le mouvement qui suit est lent, atmosphérique et contient peu de notes. Après cette pièce ponctuée de contrastes marqués, Prynn nous fait part du patriotisme de Dvorak : « Dvorak était un protégé de Brahms. Il a voulu offrir une maison et de l’argent à Dvorak, mais il a refusé par patriotisme ».

La dernière pièce, mais non la moindre est Trio en sol mineur, op. 15 de Bedrich Smetana. Cette pièce a particulièrement marqué Massicotte :

« Smetana a écrit cette pièce deux mois après la mort de sa fille de quatre ans. La plupart des gens seraient en train de pleurer dans un coin, mais il a composé une des plus belles pièces pour vivre son deuil. »

Les trois musiciens se déchaînent et jouent l’un plus intensément que l’autre. À quelques reprises dans la pièce, le Trio Fibonacci démontre une rage à l’aide de crescendo pour ensuite poursuivre avec une section douce et tendre. Grâce au vibrato énergique, mais maîtrisé de Derome, au violoncelle velouté, mais tonnant de Prynn et au jeu tendre et dramatique de Massicotte, l’auditoire ressent les émotions que peut ressentir un père en deuil.

Bohemia est une montagne russe alimentée par la passion. En montant à bord, l’auditoire se sent monter vers l’allégresse pour ensuite plonger dans la tristesse et tourner rapidement vers la douceur.

La définition de la musique tchèque du XIXe du Trio Fibonacci est claire : de l’émotion pure et dure.

 

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.