Nuit de Noël 2/4 – Les Saisons de Tchaïkovski

Nuit de Noël

Par Gabriel Prynn, violoncelliste

Partie 2/4 : Notre transcription fétiche : Les Saisons de Tchaïkovski – une grande première pour les mélomanes montréalais!

English version

Une transcription signifie l’action d’adapter une composition musicale pour d’autres instruments que ceux pour lesquels elle était destinée à l’origine.

Il s’agit d’une pratique importante dans l’histoire de la musique. Dans certains cas, comme les versions pour piano à quatre mains des œuvres pour orchestre ou de musique de chambre, le but était surtout de promouvoir une œuvre précise, de la rendre accessible au public à une époque où la radio et les enregistrements n’existaient pas encore et les concerts professionnels se tenaient uniquement dans les grandes villes.

C’était le cas pour Brahms, par exemple, qui insistait toujours pour que ses œuvres de musique de chambre soient publiées simultanément en version originale et en version pour piano à quatre mains.

Il s’agissait de la meilleure façon de développer son public cible, les mélomanes de la classe moyenne, qui pouvait se réjouir de ses compositions les plus récentes en jouant ces transcriptions dans le confort de son propre salon.

Même au 20e siècle, le compositeur légendaire Pierre Boulez raconte qu’en 1945, juste après la Libération et au moment où il étudiait au Conservatoire de Paris, les arrangements pour piano à quatre mains étaient le seul moyen de connaître les grandes œuvres de Stravinski telles Petrouchka ou le Sacre du printemps.

L’autre intérêt de réaliser des transcriptions est simplement de rendre hommage à une œuvre que l’on admire en lui donnant un nouveau souffle et de nouvelles couleurs.

Elle peut aussi faire ressortir des aspects inattendus ou cachés. Notons que les transcriptions pour piano seul de Liszt des symphonies de Beethoven, celles de Busoni des œuvres pour violon de Bach ainsi que l’arrangement pour orchestre du premier quatuor avec piano de Brahms par Schoenberg demeurent de beaux exemples.

Tchaïkovski est reconnu pour sa création de scènes musicales remplies de caractère et de passion. Dans son œuvre pour piano Les Saisons de 1876, il a mis en œuvre tout son talent afin de représenter en musique la personnalité de chacun des mois de l’année.

C’est une œuvre unique que nous avons toujours trouvé particulièrement captivante; la valse de Noël pour le mois de décembre est spécialement séduisante.

Alors quand on a appris qu’un certain Alexandre Goedicke — compositeur russe actif au début du 20e siècle et surtout considéré comme un des grands organistes russes de son époque, le concours international d’orgue du Conservatoire de Moscou portant encore son nom — avait fait un arrangement magistral des Saisons de Tchaïkovski pour trio à clavier, nous avons sauté sur l’occasion de les jouer.

Lors de ce concert, le public entendra, certainement pour la première fois, la version pour trio à clavier de la traduction musicale des douze mois de l’année par le grand maître russe.

Mais… notre mission de vous présenter cette grande œuvre du père spirituel de la musique russe comme vous ne l’avez jamais entendue s’est finalement avérée une tâche beaucoup plus compliquée que nous l’avions anticipé…

Partition avant retranscription
Extrait de la partition originale avant sa transcription

Redonner vie au grand maître

On s’entend que la transcription des Saisons de Tchaïkovski faite par Goedicke il y a près d’un siècle n’existe pas en édition moderne, ce qui rend cette découverte encore plus rare et exceptionnelle.

Particulièrement tenaces, nous avons décidé de soigneusement reconstituer la partition à partir de sa version originale pour piano seul.

Après de longues heures de travail et d’expérimentation, comme vous pouvez l’imaginer, nous avons réussi à faire revenir de la mort cette magnifique version intégrale des Saisons de Tchaïkovski.

Elle est maintenant prête pour sa création nord-américaine, lors de ce concert, pour le très grand plaisir de nous tous.

Nuit de Noël 1/4

Nuit de Noël 3/4

Nuit de Noël 4/4

Un commentaire

  1. Quelle démarche hasardeuse et courageuse mais, oh combien intéressante, s’annonce cette version inédite des SAISONS de Tchaikovski… MERCI de nous faire connaître cette oeuvre à saveur
    fibonaccienne… J’ai bien hâte au concert!!!

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.